Entreprendre en pleine crise sanitaire.

Cela fait maintenant 1 an que la Covid-19 fait partie de notre quotidien, impliquant des changements radicaux dans nos manières de vivre mais aussi d’entreprendre.  Les confinements répétitifs, et la crise sanitaire de manière générale, ont considérablement impacté l’économie alors plongée dans la plus grande récession depuis la crise de 2009.

D’après l’Insee, en France, en avril 2020, les créations d’entreprises ont chuté de 33,5 %. Certains secteurs plus impactés que d’autres par la crise comme l’événementiel, les parcs récréatifs, et le monde de la culture et du tourisme. 

Des entrepreneurs toujours motivés 

Toutefois, le contexte sanitaire ne décourage pas tous les potentiels entrepreneurs qui perçoivent la Covid-19 comme une opportunité, un déclic pour entreprendre. Effectivement, selon l’Insee, les immatriculations d’entreprises ont augmenté de 60% en mai et de 38% en juin. 

Le temps dégagé par le télétravail et le confinement, notamment le premier en avril 2020, a amené les personnes à repenser leur projet et à le concrétiser.

Les conséquences économiques tel que les licenciements et le chômage partiel ont poussé certains à vouloir prendre leur indépendance, à s’en sortir par soi-même.

La perte d’un poste a suscité l’envie d’entreprendre, de créer son propre emploi et c’est sans compter les étudiants qui sont délaissés par leur établissement et en situation de décrochage scolaire. Entreprendre c’est acquérir de l’expérience, avoir un objectif, un projet qui motive dans un contexte si compliqué. 

Quels sont les nouveaux marchés porteurs ?

Par ailleurs, malgré des secteurs en crises de nouveaux émergent. Toutes les entreprises liées au marché du télétravail, et au digital plus généralement, sont en essor puisque ¼ des personnes en situations d’emplois se sont retrouvées en télétravail, un secteur qui a triplé par rapport à 2019.

De même pour le domaine de la santé, que ce soit mentale ou physique, le nombre de personnes en détresse psychologique a augmenté et les services d’accompagnement pour sortir de l’isolement n’ont fait qu’apparaître.

On parle aussi du marché de la Silver Generation pour désigner la lutte contre l’isolement des personnes âgées. On peut également citer les services à domicile que ce soit la restauration ou le bien-être. Par ailleurs, le confinement a aussi permis de stimuler le marché du divertissement avec le streaming mais aussi les jeux de société. Selon la NPD, le chiffre d’affaires des entreprises de jeux de société a augmenté de 10% pour atteindre 630 millions d’euros.

C’est d’ailleurs, Emma l’une de nos invités du podcast qui avait saisi cette opportunité avec la création de son propre jeu de société Deconfifoly, découvrez son aventure entrepreneuriale :

Les entrepreneurs reçoivent-ils des aides ? 

Heureusement, le gouvernement a mis en place des aides pour accompagner vos projets d’entrepreneuriat, on peut citer le report des paiements des cotisations sociales à l’URSSAF, mais aussi le Fonds de Solidarité mis en place par l’Etat. Toutes les autres aides soutenant les entrepreneurs sont disponibles sur le site du gouvernement juste ici.

Pour écouter les autres épisodes du podcast c’est juste ici :

N'hésitez pas à partager cet article !

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

On se retrouve dans ta boîte mail ?

Retrouve toutes les actualités d'Upupup dans notre newsletter mensuelle

Découvre d'autres articles

Infos

Entreprendre en pleine crise sanitaire.

Toutefois, le contexte sanitaire ne décourage pas tous les potentiels entrepreneurs qui perçoivent la Covid-19 comme une opportunité, un déclic pour entreprendre…